Les agrès de la gymnastique artistique féminine (GAF)

 

Le sol :

Praticable de 12m sur 12 sur lequel la gymnaste doit réaliser une chorégraphie en musique durant maximum 1min30. La gymnaste doit présenter une combinaison de sauts, d'acrobaties et de danse où le rythme d'exécution coïncide avec le tempo de la musique.

 
  Le saut :

A la suite d'une course de 25m, la gymnaste exécute un saut explosif qui met en valeur ses qualités acrobatiques, sur une «table» située à une hauteur d'1m25. La gymnaste doit poser les 2 mains, sur la table de saut et peut exécuter un élément préparatoire avant l'arrivée des 2 pieds sur le tremplin. L'envol, la tenue du corps et la qualité de réception sont des qualités prises en compte lors de l'attribution des points par les juges.

La poutre :

Longue de 5m, haute d'1m25 et large de 10cm, la poutre est l'engin par excellence qui demande le plus d'équilibre et de précision de mouvement. La gymnaste doit réaliser sur cet engin étroit des séries de sauts, d'acrobaties, de tours et d'équilibres. Le tout, composé en harmonie avec la chorégraphie. L'exercice ne peut durer plus d'1min30.

 
  Les barres :

Engin composé de 2 barres asymétriques, l'une inférieure, située à 1m65 et l'autre supérieure située à 2m. L'écart entre les 2 barres peut atteindre 1m60. Les barres exigent une grande technicité. Les phases d'appui et de suspension s'enchaînent aux grands tours et lâchers de barres. L'exercice contient entre 10 et 12 éléments et demande rythme, légèreté, amplitude et précision.