Cheerleading

 

Un peu d’histoire

Le cheerleading (qui signifie littéralement mener les encouragements) apparait à la fin des années 1880 aux Etats-Unis afin de canaliser l’agressivité des supporters d’équipes adverses lors des matchs de football américain. Ce sport est alors exclusivement masculin.

Au début des années 1900, la discipline introduit des mouvements gymniques et acrobatiques. C’est également à ce moment-là, qu’elle s’ouvre aux femmes.

Dans les années 60, le cheerleading s’étend à travers tous les Etats-Unis et devient plutôt féminin. De nos jours, il se pratique partout dans le monde. Les hommes font leur retour dans la discipline permettant à ce sport une belle mixité.

 

Le cheerleading en Belgique

Le cheerleading en Belgique se pratique entre 8 et 25 personnes et permet le travail des muscles et la souplesse de l’ensemble du corps.

Cette discipline comprend une routine, sorte de chorégraphie de 2 minutes 30, constituée principalement de portés (stunts) dans des unités de quatre personnes. Une voltige ('flyer' en anglais) fait des figures en l’air et trois personnes la soutiennent. La routine comprend également des sauts, du tumbling (gym au sol) et de la danse.

C’est pourquoi, même si aucun prérequis n’est nécessaire, une bonne condition physique et une expérience en gymnastique, danse ou acrogym sont des atouts dans ce sport ouvert à tous les gabarits et tous les âges.